Ce que m’inspire le printemps

La neige est de moins en moins présente, ici au Québec, et nous pouvons enfin commencer à ranger nos manteaux d’hiver. Le printemps s’affirme de plus en plus et les bourgeons sont sur le point d’apparaitre. Je peux enfin aller prendre l’air sans greloter.

Toutes les saisons m’inspirent, à leurs façons, mais le printemps est ma saison préférée. Je ressens en lui une résurrection de la nature, un nouveau souffle qui nous rappel que la vie est un mouvement continu et une constante évolution, que la mort n’est qu’un passage vers un renouveau, un nouveau corps, une nouvelle forme.

Le feuillage de l’arbre refait peau neuve, mais il garde ses racines et ses branches bien ancrées à la terre. Pendant l’hiver, son bois, son tronc a pu se concentrer davantage autour de son axe pour élargir ses horizons et continuer de grandir. Quand la nature se réveil à nouveau, il étale ses feuilles, comme si il partageait ce qu’il avait médité, ces nouvelles idées qui lui sont parvenues pendant son recueillement hivernale

Spring evening par Igor Barkhatkov

Pendant l’hiver, nous demeurons davantage dans nos maisons. Quand le printemps revient, nous ouvrons nos portes et nos fenêtres pour que la nature s’installe dans nos foyers. Comme la nature qui renaît, nous avons envie de tout nettoyer d’où l’habitude de faire un grand ménage de printemps dans nos habitats. Nous nous ouvrons sur une nouvelle étape, sur des bases plus claires et propres, et nous nettoyons ce qui ne nous sert plus, nous gardons ce qui nous est encore utile.

C’est représentatif de notre intérieur, puisque l’hiver représente le recueillement. Inconsciemment ou consciemment, cette saison apporte des réflexions intérieures tandis que le printemps apporte des idées nouvelles. Nous nettoyons les fenêtres, nous voyons plus clair, nos idées refont peau neuve, comme les feuilles de l’arbre.

La nature est inspirante et agréable à interpréter en parallèle de notre être, puisque nous sommes aussi cette nature. Elle est un bon maître pour apprendre à nous connaître. Elle place devant nos yeux ce qui peut se retrouver en nous. Le printemps m’inspire l’étape nouvelle qui suit les réflexions sur les leçons passées, et de repartir sur de bonnes bases, en laissant derrière ce qui ne me sert plus.

Le printemps m’inspire aussi le jardinage et l’action de planter des graines dans la terre. Nous plantons des légumes, des herbes et des fleurs. Nous prenons contacts avec la terre, nous nous ancrons en elle pour pousser et pour nous élever vers le ciel. C’est un bon moment pour mettre en action de nouveaux projets.

*** Pour terminer cet article, j’aimerais vous partager ma petite bucket liste du printemps, ainsi qu’une recette que j’aimerais essayer. N’hésitez pas à partager vos inspirations printanière, votre bucket liste ou votre recette du printemps dans les commentaires ! ***

Ma bucket liste du printemps:
– Planter une fleur
– DIY: Fabriquer des pots pour fines herbes en conserves recyclées
– Marcher le long d’une rivière
– M’étendre dans l’herbe
– Nourrir des canards
– Trouver un trèfle à quatre feuilles
– Écrire un poème sur la nature

Recette du printemps: Bol tout vert
3 tasses de mélange mesclun
5-6 feuilles de kale finement émincées
un concombre libanais tranché finement
quelques fleurons de brocolis cuits vapeur quelques minutes
1/3 de tasse d’édamame (jeunes fèves de soya)
3-4 petits bok choy tranchés finement dans le sens de la longueur
quelques pois sucrés coupés délicatement en 2
une branche de menthe fraiche
2 branches de basilic frais
1/4 de tasse de graines de citrouille
un kiwi tranché
2 tasses de riz au thé vert cuit (ou autre type de riz)


Sauce aux noix de cajou, coriandre et lime
une tasse de coriandre
1/2 avocat mûr
1/2 tasse de lait d’amande
1/2 tasse de noix de cajou
une cuillère à thé de sel de mer
poivre du moulin au goût
le jus d’une lime et son zeste

Instructions:
1. Dans un grand bol ou 2 plus petits (tout est meilleur dans un bol!), déposer la salade mesclun et le kale émincé. Ajouter le riz au centre puis garnir tout autour de légumes verts cuits ou crus. Arroser généreusement de sauce aux noix de cajou.

2. Déposer tous les ingrédients dans le bol du mélangeur haute vitesse et mixer jusqu’à l’obtention d’une sauce lisse et onctueuse. Rectifier l’assaisonnement au goût.

*******

Ose partager ce que t’inspires le printemps dans les commentaires !


Merci de ta lecture.

À très bientôt

* Vanessa Cardui


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s